Des scientologues sont en prison à Saint-Pétersbourg pour avoir pratiqué leur religion, ce que les autorités russes considèrent comme « extrémiste ». Cette accusation est également retenue contre d’autres groupes. Nous avons suivi avec une vive inquiétude les nouvelles publiées dans les médias russes concernant de graves irrégularités dans le cas du scientologue Ivan Matsitsky, emprisonné depuis dix-sept mois. Le FSB est accusé de fabrication de preuves et le juge du parquet est lui accusé d’avoir violé les droits de la défense en ne communiquant pas à Matsitski et à ses avocats les pièces de l’affaire dans les délais prévus par la loi et en prolongeant la détention provisoire de Matsitski au-delà de toute limite raisonnable.

Nous avons appris que l’avocat de Matsitsky a déposé plainte à la fois contre le juge Evgeny Isakov et contre le FSB. Nous exhortons les autorités russes à enquêter sérieusement, à rétablir le droit de la défense de Matsitski, à respecter leurs obligations en vertu du droit international et du droit russe et à renoncer à leur interprétation erronée de la notion d’extrémisme, utilisée comme un moyen d’interdire des minorités religieuses impopulaires.

CAP-LC Coordination des Associations et des Particuliers pour la Liberté de Conscience

CESNUR – Center for Studies on New Religions

EIFRF European Inter-Religious Forum for Religious Freedom

FOB – European Federation for Freedom of Belief

FOREF – Forum for Religious Freedom Europe

HRWF – Human Rights Without Frontiers

Soteria International