Ce 19 avril 2020, Georges Fenech répondait aux questions de Sud Ouest Dimanche sur le charlatanisme en France dans l’article « Des charlatans bien portants ».

A la question : « Ne craignez-vous pas de passer pour un rationaliste ronchon issu de l’ancien monde ? » Georges Fenech répondait : «[…]Je préfère définitivement la science à la croyance […] ».

D’où vient alors cette tendance tenace de Monsieur Fenech  à annoncer des chiffres  comme au tirage du loto ?

Serait-il un adepte de la numérologie, ou bien laisse-t-il son imagination fantasque prendre le pas sur sa rationalité  lorsque cela peut servir ses intérêts ? Comme par exemple faire recette avec un livre traitant d’un soi-disant problème d’ampleur nationale qui  serait en réalité un « non problème ».

En effet, dans ce même article du Sud Ouest Dimanche, Monsieur Fenech dit « Depuis le début de la pandémie, la Miviludes a reçu des centaines de signalements sur des produits bidon proposés à la vente en ligne. »

Or, dans l’article de 20 minutes du 9 avril 2020 « Coronavirus : les discours délirants explosent …Les sectes s’adaptent et surfent sur la crise », la Miviludes précise: « D’ordinaire la Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires reçoit entre 200 et 250 signalements par mois. Mars se situe dans la fourchette basse, malgré l’épidémie de coronavirus. Nous avons reçu 35 signalements directement en lien avec la crise sanitaire. »

Puis dans l’article du Figaro du 27 mars 2020 « Apocalypse, punition divine : quand le coronavirus crédite les prophéties fondamentalistes et sectaires »: «  Depuis le 1er mars la Miviludes dit avoir reçu une quarantaine de signalements à ce sujet. »

C’est une habitude qui a la vie dure chez Monsieur Fenech qui s’est déjà fait prendre la main dans le sac au sujet du nombre des enfants victimes de sectes en France :

En effet depuis 2006, alors Président de la Commission d’enquête parlementaire sur les enfants, Monsieur Fenech annonce différents chiffres variant de 20 000 en passant par 60 000 jusqu’à 80 000 enfants qui seraient sous l’emprise de sectes en France, chiffres contredits par les différents experts auditionnés dans le cadre de cette enquête parlementaire: http://www.coordiap.com/tribune-libre-miviludes-sectes-enfants-8958.htm

En octobre 2012, lors d’une audition sous serment au Sénat, il déclare  « J’ai été à la tête de la Miviludes pendant 4 ans. […] Je suis incapable de vous dire combien précisément, ou combien au plus près, il y a d’enfants concernés par le phénomène. On dit 60 000, peut-être plus, mais je ne peux pas vous donner …, je n’ai pas d’éléments statistiques. C’est très difficile, très difficile. »

En 2019, Monsieur Fenech réitère en mentionnant qu’en France 50 000 (source Libération octobre 2019) puis 60 000 à  80 000 (source France-Soir janvier 2020) enfants sont touchés par le phénomène sectaire.

Et aujourd’hui les suites aléatoires de Monsieur Fenech continuent de plus belle comme nous venons de le voir.

Cette propension à l’à-peu-près contribue à la propagation d’ une image totalement erronée du paysage sociologique français en instaurant un climat de peur et de suspicion face à la différence.

Où sont les rapports statistiques, les études, les enquêtes officielles, les expertises documentées, les faits ?
Où sont les vrais chiffres !!

Car de tout ceci, la conclusion que l’on peut en tirer,  outre le manque de professionnalisme de Monsieur Fenech, est que  le reste des informations a tout aussi bien pu être traité et diffusé avec la même désinvolture mettant ainsi en doute la véracité de l’ensemble.

Et finalement, ne serions-nous pas  en droit de nous demander qui manipule qui sur ce sujet  ?

Gina Sable

Subscribe To Our Newsletter

What is CAP Freedom of Conscience ?


The Coordination of the Associations and the People for Freedom of
Conscience is an European NGO with United Nations Consultative
Status, created two decades ago and dedicated to protect the Right of
Freedom of Religion and Belief.

FACEBOOK TWITTER LINKEDIN



You have Successfully Subscribed!

Share This