« CAP Liberté de Conscience défend toutes les minorités religieuses, philosophiques, thérapeutiques, spirituelles… depuis des décennies. A ce titre, notre ONG a toujours dénoncé l’antisémitisme qui, malheureusement, n’a jamais disparu de notre sol et des mentalités et ce, malgré les dénégations il y a encore quelques années des politiques. Le lecteur trouvera ci-après un extrait du livre ‘La France, ses Sectes, la Franc-maçonnerie et le terrorisme islamiste » écrit par Christian Paturel avec la collaboration de Martine Rhein (éditions EDILIVRE) ».


Ce livre a été largement diffusé par CAP Liberté de Conscience auprès des Institutions internationales : Conseil de l’Europe, Union européenne, ONU….

3°/ Le racisme a resurgi.

La guerre menée par l’Etat et ses organismes, à l’encontre de sectes pacifistes et  de ses membres, a implanté dans les esprits l’idée que la discrimination de groupes entiers de personnes est autorisée, voire légale. Ce faisant, la boîte de Pandore a été ouverte. L’antisémitisme est réapparu avec une force accrue. Les attentats terroristes auront inévitablement des conséquences et entraîneront des réactions irresponsables chez certains. La xénophobie, l’islamophobie sont déjà à l’œuvre.

Quant au racisme « anti blanc », qui a toujours été présent, il pourrait fort bien prendre une nouvelle dimension. « J’adhérerai à SOS-racisme, quand ils mettront un S à racisme ! Il y a des  racistes noirs, arabes, juifs, chinois et même ocre-crème, des anthracites-argenté. Mais à SOS Machin, ils ne fustigent que le Berrichon de base ou le Parisien-baguette. C’est sectaire ».

Pierre Desproges

PAGE 88 91